LA LECTIO DIVINA

22 août 2017 – La Vierge Marie Reine

Matthieu 19, 23-30

 

1.     La lectio (proprement dite)…

 

Prière pour demander l’Eau Vive de la Lectio divina :

Ô Jésus ressuscité, voici ma cruche vide, vide, vide, encore aujourd’hui…  Par l’intercession de l’Esprit Saint et du Cœur Immaculé de Marie, merci de la remplir à ras bord de ton Eau Vive et de boucher toutes les fissures afin qu’il n’y ait pas de fuites par où ta grâce puisse s’échapper…  Amen!

 

Invocation à l’évangéliste du jour…

 

L’enchaînement des faits :

Il n’y a pas de fait particulier, c’est un simple enseignement de la part de Jésus, sur la pauvreté et le don de soi.

 

La qualité de l’action :

Jésus dit à ses disciples qu’il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume des cieux.  Le disciples déconcertés lui demandent qui peut être sauvé?  Il répond :  « Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »  Pierre demande à Jésus ce qu’il y aura pour eux qui ont tout quitté pour le suivre.  Il leur répond que ce sont eux qui siégeront pour juger les douze tribus d’Israël.  « Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle ».  Il termine en disant :  « Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers. »

 

Selon la Bible des Peuples, à la différence de la promesse antérieure, celle-ci est pour nous tous :  amitiés, partage des richesses avec des personnes qu’on n’aurait jamais découvertes, élargissement des horizons, et la joie.  Les expériences se multiplieront à mesure qu’on aura quitté pour lui les havres d’amitié, les sécurités et les petites idoles.

 

Les textes parallèles :

Gn 1 :  Dieu créée le monde et nous donne la liberté pour gérer tous les biens qu’il nous donne.

Jn 3, 16 :  Dieu nous donne son Fils unique.

Mt 5, 3 :  Heureux les pauvres de cœur.

Mt 18, 14 :  Le Père ne veut pas qu’aucun de ces petits ne se perde.

 

2.     La méditatio (la ruminatio)…

 

Les valeurs permanentes :

La pauvreté pour entrer dans le Royaume des cieux.

Tout quitter pour entrer en Alliance avec l’Amour.

Avec l’Amour qui se donne à nous, nous est donné beaucoup déjà sur la terre et surtout nous recevrons la vie éternelle en héritage.

L’humilité et la pauvreté vont de pair.

 

Ma phrase clé :

« Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. »

Ce que le Seigneur me dit :

« Quitte tout à cause de mon Nom. »

 

3.     L’oratio…

 

Exclamation ou louange au Père, ou étonnement, admiration, etc. :

Ô Père, toi qui n’es qu’amour et don sans mesure, tu crées les humains, le monde et tout ce qu’il contient de richesses et de beautés infinies, reflet de ta gloire!  Toi qui n’es que don, tu te donnes à nous en ton divin Fils et tu ajoutes encore tous les biens de ta création.  Tu nous donnes tout!  Tu nous fais confiance et te désappropries au point de nous laisser la liberté pour gérer tous les biens que tu nous donnes (Gn 1).  Tout cela pour que nous nous attachions au seul bien véritable qui est toi qui es Dieu en trois personnes.  Ce qui veut dire que je dois apprendre à tout aimer en toi car tout vient de toi.  Mon bonheur en toi passe par la reconnaissance de ton Nom à travers tout ce que tu nous offres.  Tout est en toi et pour toi!  De même que moi aussi tu m’as créée pour ta gloire et pour mon bonheur éternel!

 

Mémoire de Jésus Christ :

Comble de pauvreté ô Père, tu nous livres ton Fils, ton unique (Jn 3, 16) afin de nous faire découvrir qui tu es et de nous faire participer à ta gloire et à ton bonheur infinis.  C’est pourquoi ô Père chéri, ton Fils bien-aimé lui-même, se fait lui aussi le plus pauvre d’entre tous les pauvres de la terre!  Sa relation à toi le comble et il veut par lui nous faire entrer nous aussi dans son intimité avec toi.  Il veut me faire partager ce mystère qui est un mystère de pauvreté qui me comble à l’infini (Mt 5, 3)!

 

Imploration à l’Esprit Saint… en posant mon regard sur Jésus :

Seigneur Jésus, par ton Esprit Saint, daigne m’enseigner comment ton message d’aujourd’hui s’adresse à moi personnellement.  Daigne me faire voir comment l’accueillir et comment le concrétiser ici et maintenant.

 

Toi, ô Jésus, parce que tu n’avais rien que ton Père et sa volonté, tu as pu être glorifié par lui le moment venu, car telle était sa volonté.  Sa volonté, c’était aussi que tu ne perdes aucun de ceux que le Père t’a confiés (Mt 18, 14).  Ainsi tu veux que je puisse moi aussi participer à un tel bonheur qui es le tien, à condition que je me désapproprie de tout pour m’attacher à toi et à toutes les richesses qui sont en toi.  En toi, j’ai l’Amour en Trois, j’ai l’amitié des sœurs et frères, j’ai la vie naturelle et la vie surnaturelle.  Je participe à tous les dons que notre Père m’a confiés.  Ô Jésus, don du Père, daigne par ton Esprit Saint, réaliser en moi tout le projet du Père qui ne veut que mon bonheur éternel en toi et en lui.

 

Supplication… eu égard à ce que le Seigneur me dit suite à ma phrase clé :

« Quitte tout à cause de mon Nom. » 


Ô mon divin Époux, pour te trouver toi tu m’invites à tout quitter et surtout à me quitter moi-même.  Cela veut dire n’avoir pas d’autre pensées que les tiennes, n’avoir pas d’autres sentiments que les tiens, n’avoir pas d’autre Parole que la tienne, n’avoir pas d’autre volonté que la tienne.  Ô Jésus, daigne réaliser en moi l’impossible car à toi, tout t’est possible!  Je le crois, ô mon Jésus, toi qui es venu en ce monde pour me sauver selon le désir du Père!

 

Doxologie :

Ô Père adoré, donne-moi de m’attacher à toi et à ton Fils bien-aimé en qui résident l’Amour, la richesse et la vie, lui qui règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles.  Amen.

 

4.     La contemplatio…

 

Sitôt après mon repas du midi, j’entre en adoration de Jésus qui vit en moi.  Pendant 45 mi. au moins, je me repose en lui.  Je le laisse posséder mon cœur afin que je sois transformée en lui de jour en jour et qu’ayant tout quitté, je ne vive plus qu’en lui et pour lui.

 

5.     L’actio…

 

Par la puissante grâce de l’Esprit Saint je me laisse habiter par Jésus, au point de devenir lui, de sorte qu’en me voyant l’on puisse voir les traits de Jésus bon Pasteur et que l’on désire connaître davantage son Nom et sa Parole.

 

Pour avoir les pensées et les sentiments de Jésus, je ne cesse de ruminer sa Parole de vie, de Vie éternelle (Lectio divina quotidienne).  C’est la première chose que je fais après mon déjeuner et tout au cours de ma journée, j’y reviens pour y confronter mes pensées, mes sentiments et mes actes.

 

Le soir, je fais un petit examen à partir de ce que l’Esprit avait mis dans mon cœur le matin pour actualiser la Parole (phrase clé) et je remets tout entre les mains de notre Père :  mon cœur, mon corps, mon esprit, mon âme et ma volonté, toute ma personne et ma vie toute entière.

 

Aujourd’hui, par ex., si le Seigneur me demande de tout quitter, c’est à cause de son Nom et pas pour une autre raison.  Aussi ce soir, je regarderai comment Jésus Parole du Père s’est incarné en moi, comment il m’a aidée à vaincre mes pensées de tristesse, de crainte de l’avenir, de peur de manquer mon coup, etc.  Et surtout comment il m’a aidée à m’oublier moi-même pour aller vers les autres, mes sœurs qui sont si proches de moi.

 

Pour m’aider à aimer plus, à vivre la Parole telle qu’elle se présente à moi, je prie sans cesse Maman Marie de passer devant et de me conduire à Jésus.  Le chapelet est mon arme contre les distractions.

 

En bref :  l’actualisation de ma phrase clé…

 

Je m’approprie ma phrase clé du jour afin que ma vie en soit transformée en Jésus, Parole du Père :

 

« Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. » (Mt 19, 29). 


Pour tout quitter à cause du Nom de Jésus, il n’y a pas de recette magique.  Mais une condition incontournable, c’est de rester proche de lui dans la prière et la méditation de la Parole afin que je devienne de plus en plus semblable à lui, que je devienne de plus en plus lui.

 

Quitter des choses matérielles n’est pas le plus difficile.  Je m’y entraîne régulièrement.  Mais me quitter moi-même, voilà qui ne peut se faire sans une remise totale entre les mains de mon Dieu :  n’avoir pas d’autres désirs que les siens, d’autre pensées et sentiments que les siens, pas d’autre volonté, pas d’autre Parole que la sienne.

 

Pour cela je ne peux compter sur mes propres forces, c’est une grâce que je dois sans cesse demander et accueillir dans la gratuité du salut de notre Dieu infiniment miséricordieux!  Ce que je demande, c’est la plénitude de l’amour et de la vie en Jésus dès ici-bas, et rien de moins que la vie éternelle en lui dans l’autre vie!

Commentaires et Témoignages